A propos

Quel jour sommes-nous? Le 28 avril 2014, veille du grand départ
Nom et prénoms: Macé Alexandra Charlotte Amandine Chloé (ça en fait!)
Nombre de chandelle sur ton dernier gâteau d’anniversaire: 29
Date à laquelle tu les souffles habituellement: le 10 septembre
Taille: 1m70
Couleurs des yeux et des cheveux: marron et marron
Piercings et tatouages: oui, quelques uns
Déjà eu la varicelle? Oui oui!
Villes de résidence depuis que tu es née: Le Mans, Bordeaux, Toulouse (multiples villes et adresses), Troyes, Winnipeg, Swindon, Bristol, Londres, Brême, Regensburg (ça fait un paquet d’adresses!)
Ville d’attache: dans mon coeur ce sera toujours Toulouse même si je n’y suis pas née.
Les voyages qui t’ont marqué: Je pense que tous mes périples ont laissé leur trace en moi d’une manière ou d’une autre: lorsque j’étais petite avec mes parents (Suède, Angleterre, Tunisie) ou seule (Autriche, Allemagne), lorsque je suis partie vivre à l’étranger pour y travailler (Canada, Angleterre) ou comme fille au pair (Allemagne), et puis récemment avec ma soeur (Dublin, New York, Thailande, Barcelone, Lisbonne, Amsterdam) ou seule à nouveau (Rome, nord de l’Italie, Croatie et Bosnie Herzégovine).
Tu aimes: le covoiturage, les montagnes et la forêt, les rencontres, Dexter, la cuisine du monde, les enfants, le sucre, Arte, le travail bien fait.
Tu détestes: 
les clichés et les préjugés, la télé et plus particulièrement les programmes voyeuristes et racoleurs, la course après le temps, les lentilles préparées à la française, les râleurs et les incompétents, les gens qui se croient seuls au monde.
Livre que tu lis en ce moment:
 en ce moment pas de livre à mon chevet, ou plûtot une multitude de livres de voyage; dernière « grande » lecture, « Le guerrier pacifique », un livre qui tombait fort à propos lorsque je l’ai lu.
Film préféré: pas de « préféré », mais plein de films qui m’ont marqué, d’une manière ou d’une autre, comme La vie de David Gale, Kiss Kiss Bang Bang, Me myself I, etc.
Sport préféré: de même, pas de préféré, mais quelques uns que j’aime pratiquer comme la course, le badminton (très physique, que j’ai pratiqué pendant 5 ans) ou le roller derby qui m’a valu une entorse du genou et une phlébyte dans la foulée… mais je ne suis pas rancunière, je reprendrai un jour ! Sans oublier le vélo !
Senteur préférée: l’odeur de la rosée du matin en été, lorsque j’ouvre les volets où que je sors de la tente.
Et celle que tu détestes le plus: clairement les gazs de pots d’échappement, d’autant plus à vélo.
Sentiment le plus beau: se sentir profondément heureux et libre.
Et sentiment le plus horrible: vivre avec une épée de Damoclès au dessus de la tête.
Conduis-tu vite? Euh oui… mais je me suis calmée! Le vélo me permettait justement de prendre le temps de vivre, simplement, et non de « courir » après le temps.
Première voiture? En 2010 lorsque j’ai eu mon permis, une 206 Quiksilver sport, une essence qui consommait un maximum; j’étais avant cela persuadée que la vie pouvait se passer de voiture mais le monde du travail m’a très vite fait comprendre qu’il vaut mieux être dans le moule, c’est toujours plus rassurant (pour les autres…).
A quel point aimes-tu ton travail: je n’aimais plus mon travail (j’étais chef de rayon dans la distribution spécialisée), l’ambiance qui avait gagné le magasin après un an et demi d’ouverture, les horaires à rallonge et les responsabilités importantes sans contrepartie (financière ou managériale), j’ai décidé de partir.
Si tu pouvais avoir n’importe quel boulot, quel serait-il? 
Un travail simple, au contact de la nature ou des gens, pour revenir à l’essentiel et à ce qui me passionne.
A quoi penses-tu en te levant le matin?
Jusque là, j’étais d’avantage angoissée par l’idée d’être en retard à mon travail, aujourd’hui mes premières pensées vont à mon voyage.
Quelles sont les choses les plus importantes dans ta vie? 
Ce ne sont pas des « choses » mais plus des gens comme ma famille, des anciens collègues, des amis, ou des sentiments qui me sont chers. La seule chose à laquelle je tiens vraiment est mon disque dur car j’y garde les photos prises ces 10 dernières années, qui cristallisent tant de souvenirs.
Si tu pouvais rencontrer une personne connue, morte ou vivante, qui serait-ce? Très probablement Gandhi, un véritable maitre à penser, ou Oscar Wilde, dont je trouve certains écrits très justes telle qu’une de mes citations préférées « Il faut toujours viser la lune car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ».
Une chose à faire disparaitre dans le monde? La misère, qui engendre la faim, la violence et la guerre.
Verre à moitié vide ou à moitié plein? Résolument à moitié plein! La page est tournée!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s